Skip to main content

Aki Kuroda n’en finit pas de redonner une consistance inattendue à la célèbre formule de Shakespeare, « time is out of joint » disloquant le cours du temps avec la jubilation d’un jeune homme de 77 ans. L’artiste est revenu à sa fascination pour Hamlet en réalisant une fresque inspirée de la figure d’Ophélie, guidé par le metteur en scène et vidéaste Antoine Campo.

Aki Kuroda en 2019 à la galerie La Manufacture de la Rochelle

L’oeuvre éphémère « Cosmogarden Ophelia » d’Aki Kuroda resta à La Rochelle pendant l’année 2019 à même les murs de la galerie La Manufacture, puis fut effacée par l’artiste. La vidéo d’Antoine Campo que l’on pourra découvrir à la galerie Berst le samedi 24 et dimanche 25 juillet restitue avec brio cette performance.

Cosmogarden Ophelia by Aki Kuroda – Art Movie, Antoine Campo – Première : Galerie Christian Berst

Le film condense parfaitement l’époustouflante énergie et le mystère du geste de l’artiste seul face à la cimaise. Celui que Duras avait pressenti comme un alter ego se fait un plaisir de confirmer la peinture en écriture absolument libre, toujours capable de se jouer de l’espace-temps, du cosmos, de l’univers, et de la pensée. Après s’être rapproché des plus grands scientifiques, astrophysiciens comme Hubert Reeves, ou des concepteurs de la fusée Ariane, ainsi que d’immenses écrivains ou penseurs comme Pascal Quignard, Lacoue- Labarthe ou Michel Foucault, il finit par Ophéliser le monde au contact d’Antoine Campo.

Un événement à ne pas rater qui témoigne de la fécondité des rencontres entre des univers multiples, à l’instar de l’esthétique du Tout-monde cher à Édouard Glissant.

Samedi 24 juillet et dimanche 25 juillet à la galerie Christian Berst.

Laisser un commentaire